Comme pour la plupart des objets élaborés par le bureau, le programme et les désirs des clients servent de prétexte au déploiement de l’architecture. Suivant la demande, le bureau développe ses concepts à plusieurs échelles: urbanisme, architecture, architecture d’intérieur et product design.

Dans ce cas particulier, le bureau a pu établir une continuité entre l’architecture, l’architecture d’intérieur et le mobilier.  Une attitude sobre dans l’expression permet de réaliser l’intégration des éléments entre eux.

La vision de base de ce projet et celle d’une maison de culture méditerranéenne avec des terrasses à chaque niveau. Celles-ci sont maintenues à l’extérieur mais également transposées à l’intérieur  afin d’enrichir le volume de vues croisées et d’ouvertures. L’espace intérieur joue ainsi avec lui-même et le propriétaire devient le témoin amusé des jeux de lumière naturelle et des saisons.

En rupture par rapport à une esthétique sobre et minimale, le bureau aime également introduire des éléments ludiques. L’envie des clients de personnaliser la cage d’escalier ont permis le développement d’une solution originale. Ainsi, un arbre en contreplaqué finition chêne rustique a “poussé” dans cette cage d’escalier. Celui-ci sert partiellement de garde-corps.